dimanche 15 mai 2016

LE GRAND BLUFF DES PROMOTEURS DU PROLONGEMENT DU T1

De façon insupportable les promoteurs du prolongement du T1 — projet qui mutilerait le centre ville de Noisy-le-Sec — utilisent toutes les ficelles pour faire accroire aux habitants que ce projet est irrémédiable et est déjà en cours de réalisation.

L'idée fixe du président PS du Conseil départemental, Stéphane Troussel, tout comme celle du préfet du 93, Philippe Galli, est de faire rentrer dans la tête des Noiséens qu'il ne sert strictement à rien de s'opposer à "l'évidence", et que, quoiqu'il advienne, quoique ceux-ci puissent penser et quoiqu'ils fassent, le tramway passera en centre ville. À ce niveau, tous les chantages sont mis sur (et sous !) la table de la part de nos chers "responsables"…






C'est ainsi que ces derniers jours les rues censées être sur le tracé du prolongement du T1 ont commencé à être marquées au sol (voir ci-dessus), tandis que des affiches signées par le préfet Galli (ci-contre) affirment que ces repères sont destinés à pointer les travaux de sondage préalables à la réalisation de ceux relatifs au tramway.

C'est ainsi que la préfecture s'est substituée à l'autorité municipale en faisant procéder à ces travaux, alors même que la mairie s'y opposait.

On se permettra de rappeler au préfet Galli et au président du département Troussel - censés être dépositaires de l'autorité publique et garants de l'intérêt citoyen - qu'ils s'honoreraient enfin à prendre en compte la réalité et à cesser leurs intolérables pressions partisanes, alors même ... :

•  que la convention de financement du prolongement du T1, indispensable pour tout commencement des travaux, n'est toujours pas signée; si c'était le cas, elle serait affichée dans l'ordre du jour des séances du CA du STIF;

•   que le rapport des pompiers n'a toujours pas été publié, ce qui est aussi significatif que révélateur;

•   que le tracé du T1 est du seul ressort du Conseil régional, autorité planificatrice des transports en Île-de-France (SDRIF, PDUIF) et de son bras armé, le STIF. Le Conseil départemental 93 est certes maître d'ouvrage et co-financeur, mais il ne peut rien faire sans l'accord express de la région;

•   qu'il n'y a, a fortiori, pas un centime pour le financement de travaux pour le T1 dans le budget 2016 du Conseil départemental 93, maître d'ouvrage. De toute façon les finances du département sont exsangues : le CD 93 vient même de couper brutalement, de façon scandaleuse, les budgets relatifs aux crèches, notamment celles de Noisy (on reviendra sur ce point dans un article à venir);

•   que, s'agissant des travaux préparatoires du T1 dans le domaine de l'assainissement, Est Ensemble a pris l'engagement de ne rien réaliser en 2016 sur le territoire de la ville de Noisy;

•   qu'un dossier d'enquête publique comme celui du T-Zen, qui est une infrastructure plutôt consensuelle et populaire dans l'opinion, notamment parce qu'elle peut être l'occasion de réaménager complètement les abords de l'ex-RN3, est le résultat de mois et de mois d'études préliminaires : une enquête publique qui a lieu en mai-juin 2016 repose sur un dossier dont la conception a nécessairement débuté début 2015... Ce qui signifie que si le tracé du T1 devait épouser celui du T-Zen (partage de la plate-forme), il faudrait nécessairement une enquête publique complémentaire, ne serait-ce que pour le passage par la Plaine ouest; donc le fait que l'enquête publique du T-Zen démarre est sans signification s'agissant du T1;

•  qu'en ce qui concerne l'avenir du dossier de prolongement du T1, c'est la présidente du Conseil régional, Valérie Pécresse,  qui fera in fine les choix finaux. Le dossier est extrêmement complexe et est actuellement suivi attentivement à tous niveaux : changement du matériel, utilité et positionnement d'un nouveau SMR, financement d'études complémentaires...

Pour conclure nous redirons une fois de plus que le Conseil départemental, alors même que ses finances sont exsangues, engage des dépenses pour ce projet sans être du tout sûr qu'il soit vraiment réalisable.
Peu importe !  Il suffit pour le CD d'augmenter les impôts (accrus très récemment de près de 10 % pour ce qui concerne la taxe foncière), de diminuer des subventions utiles à la population, etc.  



3 commentaires:

  1. I like your information which is very useful for me. Thanks.

    Voice And Data Cabling

    RépondreSupprimer
  2. Le combat contre la destruction du centre ville de Noisy devient international ;)!

    RépondreSupprimer
  3. c'est beau toutes ces couleurs...

    RépondreSupprimer